Le Demi-Monde - L'Hiver, de Rod Rees

Publié le 30 Mars 2013

  P1180247

 

Le résumé :

Avec la hausse des guerres asymétriques, les soldats américains ont besoin d’un entrainement parfait. C’est dans ce but qu’est créé le Demi-Monde, un univers informatique qui permet d’immerger totalement les guerriers. Il est volontairement programmé sur un environnement de conflit permanent, où les « Dupes » de personnes réelles ont été insérés. Ainsi, on y retrouve quelques-uns des hommes les plus cruels de notre histoire, qui font partis du gouvernement du Demi-Monde. Les habitants du Demi-Monde, pensent, mangent, prient le dieu ABBA (en fait, le super-ordinateur dans lequel a été créé le Demi-Monde), ont des sentiments, mais n’ont pas conscience de n’être que de pures créations informatiques. L’époque qui a été reconstituée pour eux est le XIXe siècle victorien, légèrement steampunk.

Dans le monde réel, Ella, une jeune femme noire, est recrutée pour aller dans le Demi-Monde, trouver et ramener la fille du président des Etats-Unis, qui s’est retrouvée, on ne sait comment, coincée dans la simulation. Au cours de son immersion, Ella est propulsée dans l’endroit le plus raciste du Demi-Monde. Elle y rencontre un jeune escroc qui lui viendra en aide. Mais, outre sa recherche de la fille du président, elle apprend qu’un danger menace le monde réel : un des Dupes est au courant qu’il n’est qu’une création informatique…

 

Mon avis :

Ce qui m’a d’abord attiré vers ce livre, c’est ça couverture : elle est superbe non ? Puis son titre « Le Demi-Monde  -  L’Hiver ».


J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début. Les chapitres alternent entre « Monde réel » et « Demi-Monde », jusqu’à ce qu’Ella entre dans la simulation. Il faut bien qu’on nous explique le fonctionnement du Demi-Monde, mais j’ai trouvé ça un peu long. Toutefois, une fois qu’on est pleinement dans l’univers informatique, tout s’enchaîne parfaitement bien.

Le Demi-Monde est une dystopie virtuelle poussée à son paroxysme. On y voit des peuples tenter de se soulever contre le pouvoir tyrannique en place (l’auteur revisite en fait la 2ème Guerre Mondiale, avec des SS, des résistants, le soulèvement du ghetto de Varsovie…).

Petit point que j'ai trouvé marrant : lorsqu'on est dans la simulation, les tons de couleurs sont en sépia, comme sur une vieille photo du XIXe siècle.

 

Outre l’histoire qui se passe dans un monde virtuel, avec de fortes personnalités, une intrigue assez originale, un développement bien pensé, le point négatif, à mon sens, est la narration, un peu trop simpliste.

 

Cependant, j’ai passé un très bon moment avec ce livre, qui est le premier d’une série de quatre tomes. Le suivant, Le Printemps, sortira en octobre 2013 (les trois premiers sont déjà sortis en anglais).

 

 

 

Participation au challenge "Les Lieux imaginaires", d'Aymeline, dans la catégorie "Dystopies et lieux cauchemardesques".

 

logo-challenge-lieux-imaginaires

Rédigé par Léna

Publié dans #Livres-lectures

Repost 0
Commenter cet article

Aymeline 04/04/2013 12:14


l'histoire a l'air intéressante, à voir si la suite tient toutes ses promesses :)