La Dame et le Poète, de Maeve Haran

Publié le 9 Septembre 2012

C'est mon homme qui m'a offert ce livre pour mon anniversaire ; il l'avait repéré dans une librairie et a pensé qu'il pouvait me plaire : bingo, ça a été le cas !

 

9782811207670

 

Le résumé :

Ann More est une jeune fille vivant en Angleterre, à la fin du XVIe siècle, sous le règne de la vieillanssante reine Elizabeth. Sa mère est décédée en mettant au monde sa jeune soeur, et son père régit la vie de ses filles, en choisissant notamment leurs époux. Mais Ann a été élevée par son grand-père qui l'a éduqué comme un homme : elle sait lire le latin, connait les auteurs antiques et certains peu recommandables... Malheureusement pour son père, cette éducation lui a donné un tempérament fougueux ; lorsque l'on est érudite, l'on a du mal a accepté de se voir imposer un mari, de devoir passer le reste de sa vie à gérer une maison pour le compte d'un homme que l'on n'aime pas... La rencontre de John Donne ne vient pas améliorer les choses...surtout lorsque les sentiments d'Ann viennent à l'encontre des souhaits de sa famille.

 

A préciser : il s'agit de l'histoire réelle, mais romancée, de le l'histoire d'amour entre Anne More et John Donne.

 

Mon avis :

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Maeve Haran mène très bien son histoire, et c'est pour elle l'occasion de nous exposer la vie élizabéthaine : comment l'on régit une maison, le déroulement d'un mariage chez les nobles, la vie à la cour, mais aussi celle des domestiques ; le contexte historique est parfaitement posé (reniement de la foi catholique perçue par ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, les lubies de la reine, etc). Non non, ce n'est pas un livre documentaire sur l'Angleterre élizabéthaine, mais bien un roman très bien documenté !

Et je n'ai pas trouvé que c'était trop lourd, mais au contraire, que ça apportait vraiment quelque chose à l'histoire ; cela nous transporte encore plus à cette époque.

 

Ce n'est pas dutout un livre niais, comme peut-être certains peuvent le penser des romans sentimentaux. L'écriture de l'auteur est recherchée (même s'il ne s'agit ici que d'une traduction) et m'a personnellement touché.


En ce qui concerne l'histoire en elle-même :

Ann More est la narratrice de l'histoire, ce qui nous permet de connaître tous ses sentiments, ce qui est fort intéressant lorsqu'ils sont tournés vers John Donne, ce poète libertin, qui est aussi le secrétaire du Gardien du Grand Sceau. Durant les 3 ans où se déroule l'histore, on peut voir l'évolution de l'attirance que les deux jeunes gens se portent. 

 

Le personnage d'Ann nous nous est très vite sympathique et l'on ne doute plus de son attrait pour maître Donne. En revanche, mais ce n'est peut-être que mon impression, je n'ai pas vraiment apprécié ledit poète... J'ai eu la sensation qu'il était faux tout le long de l'histoire...

 

Une autre chose qui m'a un peu perturbé, les nombreuses répétitions ; non pas sur la vie au temps d'Elizabteh 1ère, mais concernant l'histoire en elle-même : combien de fois Ann répète qu'elle avait l'habitude d'apporter une bierre épicée à son grand-père lorsqu'elle était petite et qu'il était dans sa bibliothèque, ou que son père n'est pas très grand... Cela ne freine pas le rythme mais gâche parfois le plaisir...

 

Toutefois, ces petits bémols ne viennent pas contrecarrer tous les points positifs (que je n'ai pas tous cités hein), et j'ai terminé ma lecture, très satisfaite :-)

 

Cette lecture est ma première participation au challenge Histoire, de Lynnae

 

challenge histoire logo

Rédigé par Léna

Publié dans #Livres-lectures

Repost 0
Commenter cet article

Marine 18/09/2012 17:29


Je l'ai gagné grâce à Alice (de Jane Austen is my Wonderland) je ne sais si tu le savais. il est le prochain que je vais lire je pense, quand j'aurais fini La prime de Janet Evanovich qui pour
l'instant ne me plait pas de masses...


Ton billet donne envie en tout cas ! J'espère que je l'apprécierai autant que toi !

Léna 19/09/2012 14:17



Ah non je ne savais pas :-)


Je ne connais le livre que tu es entrain de lire... Pour ma part, je sans que je vais bientôt arrêter de lire pour mon plaisir et commencer la lecture pour mon mémoire ; j'ai eu un rendez-vous
avec ma directrice de recherche ce matin qui m'a dit "jusqu'à fin décembre, vous allez devoir lire et prendre des notes 40h par semaine"........



Aymeline 09/09/2012 19:39


je ne savais pas trop quoi penser de ce livre, mais après ton billet je tenterais bien :)

Léna 11/09/2012 12:38



Tente-le :-) L'histoire fait passer un bon moment :-)



malou 09/09/2012 17:50


Merci pour la chronique, je me tentais mais hésitais encore, finalement je pense le lire dès que je mets la main dessus,bisous

Léna 11/09/2012 12:37



Il n'y a pas de quoi ^_^ C'est un livre qui fait du bien !



Perséphone 09/09/2012 13:04


C'est malheureusement le genre de roman que je ne peux absolument pas lire...rien que dans le résumé je repère les anachronismes, du coup je fais la cocotte minute en lisant et le livre fini à
travers la pièce. 


Cela dit s'il t'a plu c'est le principal :D

Léna 11/09/2012 12:41



Oh je n'ai pas vu les anachronismes (à part une référénce au Vésuve qui n'a pas très bien sa place en cette fin de XVIe siècle...). C'est le genre du roman (romance) ou le fait que ce soit une
histoire réelle romancée qui te ne fait ne pas aimer ce genre ? J'avais un a priori quant au fait que ce soit tiré d'une vraie histoire, mais finalement c'est bien passé :-)