Jane Eyre, adaptation de Franco Zeffirelli, 1996

Publié le 28 Février 2012

jane-eyre-1996.jpg

 

Au moment où j’écris ces lignes, je viens tout juste de finir de regarder l’adaptation cinématographique de Jane Eyre avec Charlotte Gainsbourg. Et bien je ne suis pas vraiment conquise… Certes, lors d’une adaptation, surtout en format film (2h), les scénaristes sont obligés de supprimer pas mal de chose de l’histoire originale. Mais ici, en plus de ce fait, ils ont parfois modifié certaines scènes (ex : dans la scène où Jane est appelée au chevet de sa tante, cette dernière est censée dire à Jane qu’elle l’a fait passer pour morte dans une lettre à son oncle, John Eyre ; mais ici, la tante dit tout simplement qu’elle ne connait pas de Jane Eyre. Vous allez dire que je chipote, mais de petits changements en petits changements, ça fait beaucoup de changements tout de même !) et je n’en vois pas l’intérêt ; ça n’apporte rien à l’histoire ; au contraire même, ça peut parfois la dénaturer…

Par ailleurs, les tendres sentiments entre Jane et Edouard Rochester ne sont pas beaucoup exploités… Le jeu du « je t’aime moi non plus » que joue ce dernier n’est pas très explicite. J’aurais aimé avoir la larme à l’œil parfois, comme je l’ai eu en lisant le livre de Charlotte Brontë. Mais je n’ai malheureusement ressenti aucune émotion lors de ce visionnage…

Pour ce qui est du mystère qui entoure Thornfield et Rochester, il n’est pas assez mis en avant ; c’est presque comme s’il n’y en avait pas.

La relation entre Blanche Ingram et Rochester n’est pas non plus très exploitée, voire pas du tout ; du coup, à part 1 ou 2 regards scrutateur de la part de Jane vers ces deux derniers, on ne ressent aucune jalousie enfouie chez elle.

Enfin, la musique est trop redondante à mon goût…

 

Passons maintenant aux scènes les plus importantes selon moi et/ou celles que j’ai le plus aimé dans le livre (je suis consciente, comme dit plus haut, qu’un scénariste ne peut pas tout caser dans une adaptation, mais je base en partie mes appréciations sur la fidélité à l’œuvre originale, ainsi que sur les sensations que j’ai eu en lisant le roman, et que j’ai également eu ou pas en voyant l’adaptation) :

 

-Enfance de Jane : (Jane enfant est joué par Anna Paquin) pas assez développée à mon goût, surtout la partie où Jane est encore chez sa tante. J'ai trouvé le caractère de Jane trop envolé ; et puis pourquoi ne pas avoir respecté le fait que Mlle. Temple est la supérieure du pensionnat et l’avoir relayée à un rôle de simple institutrice ? De plus, c’est en parti à cause, ou grâce à elle que Jane se décide à quitter le pensionnat une fois jeune adulte : en effet, Mlle. Temple s’étant mariée, elle finit pas quitter le pensionnat, et Jane est quelque peu triste de ce départ ; elle écrit alors une annonce pour trouver une place de gouvernante. Or dans ce film, Mlle. Temple reste et Jane part comme ça.

 

anna-paquin.jpg

-1ère rencontre entre Jane et Edouard : sans doute la scène la plus fidèle au livre. Quelques changements par rapport au livre : Jane est, tout simplement « allée se promener » alors que dans le roman, elle va poster des lettres ; mais oui, je chipote ^^

 

rencontre-1996.jpg

-Scène de l’incendie des rideaux : plutôt bien réalisée ; pour une fois, les sentiments des deux personnages principaux sont bien exprimés.

 

-Scène où Rochester rattrape Jane qui quitte la soirée : voilà une scène où j’ai souri bêtement en la lisant ; dans l’adaptation rien ; je voulais tellement que Rochester termine sa dernière phrase par : « Maintenant partez, et envoyer Sophie chercher Adèle. Bonsoir, ma… », comme dans le livre. On peut alors s’imaginer « ma chérie », « ma bien-aimée »… Mais aucune phrase de la sorte dans ce film L

 

-Scène de la « voyante » : cette scène a été complètement zappée ! J’avais pourtant bien rit en découvrant la mascarade ; cela montrait un côté quelque peu comique de Rochester. Et puis c’était une occasion pour lui et Jane de se parler…

 

-Scène de l’agression de Mason : où sont tous les invités affolés sortant de leur chambre ? Où est la mise en garde de Rochester contre Mason de ne pas parler à Jane ?

 

-Visite à tante Reed : scène très vite traitée…

 

-Proposition en mariage : scène la plus émotive du film (quoi que pas assez, comparé au livre). J’ai trouvé Charlotte Gainsbourg très juste.

 

 

- Moi qui s’écoule avant le mariage + après « fausse noce » : Adèle est censée être présente à Thornfield au retour de Jane et Rochester de l’église, or là, elle a déjà été placée en pension. Personne n’assiste en principe à la « cérémonie » hormis les deux intéressés ainsi que le prêtre et son aide (puis deux autres messieurs…), mais dans le film, Mme Fairfax est présente…

 

1996-mariage.jpg

-Partie où Jane est chez les Rivers : dans le film, Jane rencontre Saint-John Rivers lorsqu’elle se rend au chevet de sa tante, puis en s’enfuyant de Thornfield, elle va chez lui car il est alors sa seule connaissance. Or, en principe, Jane ère (Jane Eyre : huhu, pardon pour le jeu de mot…) dans la lande et frappe à la porte de la maison de Saint-John, qui est censée se situer au milieu de nulle part. Celui-ci a normalement deux sœurs (une seule dans le film). On apprend aussi un point important sur la famille Rivers, qui n’est pas exploité dans le film. Enfin, Jane est censée rester une année chez eux ; or dans cette adaptation, on a plutôt l’impression qu’elle y reste une semaine.

 

-Retrouvailles entre Jane et Rochester : Rochester est supposé habiter autre part qu’à Thornfield dans cette dernière scène (pour une raison que je ne dirai pas ;-) ) ; Mme Fairfax n’est pas censée être présente. J’ai trouvé cette scène assez différente du livre ; c’est certainement l’un des passages les plus émouvant de l’histoire, mais ici, encore une fois, c’est très vite traité et pas très convaincant.

 

-Impression générale personnelle : j’ai été déçue par cette adaptation, je n’ai pas eu beaucoup d’émotions en la voyant. Quelques points positifs cependant : les acteurs, notamment Charlotte Gainsbourg, qui joue une Jane Eyre très sobre.

 

charlotte-gainsbourg.jpg

S’il fallait lui donner une note, ce serait 12/20.

 

Heureusement que j’ai vu très peu de temps après l’adaptation en mini-série par la BBC, de 2006 Article à suivre…

 

Ce billet est ma 3ème contribution au Challenge Victorien d'Aymeline :

 

logo-challenge-victorien

Rédigé par La pause littéraire et créative

Publié dans #Films-séries

Repost 0
Commenter cet article

jeneen 20/01/2013 17:03


j'ai comme toi aimé charlotte gainsbourg qui correspond bien au rôle...

Léna 25/01/2013 08:07



Pour ma part j'aime beaucoup la qualité photographique de l'adaptation de Orgueil et Préjugés dont tu parles ; mais je n'aimes pas beaucoup l'actrice Keira Knightley, je n'aime pas du tout son
jeu en général... Par contre j'adore Matthew Macfadyen (Darcy) !


J'avais prévu de faire un billet aussi détaillé sur chacune des adaptations de Jane Eyre que j'ai vu, mais le temps a passé, je n'ai pas pris le temps de les faire, et maintenant il faudrait que
je relise le livre pour pouvoir faire mes billets... ^^



Marine 22/05/2012 22:23


Totalement d'accord avec toi pour l'adaptation avec Keira, je suis complétement fan de ce film !!


 

Marine 22/05/2012 10:59


Moi aussi ça m'agace quand le film "oublie" des scènes qui me semblaient importantes dans le livre ou pire encore, lorsque les sénaristes ajoutent d'autres scènes qui n'existaient pas dans le
livre. Je ne sais pas si tu aimes Harry Potter, mais la 4ème adaptation est un bon exemple de celà, je trouve.


N'empêche que maintenant, je suis moins sévère avec les adaptations, tant pis si elles oublient quelques scènes, je me dis que ce qui compte c'est de réussir à retranscrire l'esprit du livre,
quelque chose d'inpalpable qu'on ressentait en le lisant et qu'on retrouve en regardant le film. Donc forcément, si on ne ressent pas la même émotion (voire pas d'émotion du tout) qu'en lisant,
on ne peut qu'être déçu!


Je vais quand même encore essayer de le trouver et de le regarder pour voir si je suis d'accord avec toi ;)

Léna 22/05/2012 12:22



Oui je vois ce que tu veux dire avec Harry Potter.


J'essaie d'être moins sévère avec une adaptation en film qu'avec une en mini-série.


Mais un bon exemple de film qui a beaucoup changé de scènes du roman, voire qui en a ajouté : Orgueil et Préjugé (avec Keira knightley). Cependant, j'ai tout à fait retrouvé les émotions que j'ai
eu en lisant le livre, c'est pourquoi j'aime beaucoup cette adaptation :-)



Aymeline 02/03/2012 15:49


Je ne connais pas ce film, mais je note ton avis. Merci pour ce billet :)

La pause littéraire et créative 03/03/2012 10:52



Si tu veux voir un adaptation de Jane Eyre, regarde plutôt la dernière de la BBC, en mini-série ;-)



Missycornish 01/03/2012 12:58


Ah je l'ai vu aussi mais je trouvais Rochester cruel dans cette version. Il n'y avait rien de sympathique en lui. Regarde la derniere version de Jane Eyre, celle qui est sortie au cinema. Elle
est tres reussite. Il est vrai que le nouveau Rochester est un peu trop seduisant pour le personnage mais c'est tres bien joue.


J'ai envie de relire le livre maintenant.C'etait tellement bien. Je l'avais etudie a l'universite et lu aussi au college en version bibliotheque verte. Il serait tant que je me replonge dedans.
J'ai commande sur amazon aujourd'hui le livre quand j'etais Jane Eyre, sur les soeurs Bronte. J'ai lu sur le blog de Malika que c'etait un bon roman-documentaire. A tres bientot

Léna 03/03/2012 10:51



J'ai également vu la dernière version, mais comme elle n'est pas encore sortie au cinéma en France, je préfère attendre avant d'en faire un commentaire (mais je l'ai préféré à cette version de
1996).


J'ai lu un avis sur Quand j'étais Jane Eyre plutôt négatif ; j'irai donc lire l'avis de Malika pour équilibrer la balance ^^